GMT Leatherman Maglite PULSAR YUKON Stanley PMI
Présentation

Tout commence en 1975, Tim Leatherman entame un périple à travers l'Europe et l'Asie avec sa femme vietnamienne. A Amsterdam, ils achètent une vieille Fiat pour 300$, celle-ci tombe souvent en panne.

Diplômé en génie mécanique, Tim Leatherman passe beaucoup de temps à résoudre les pannes avec son couteau de scout.

A la fin de leur voyage, Tim Leatherman retourne à Portland et se met à créer le couteau de ses rêves. Il installe un atelier assez simple dans le garage de sa maison. Son beau-frère machiniste lui enseigne les bases. Tim Leatherman apprend le reste sur le travail de l'acier, en essayant et en faisant des erreurs. Pendant trois ans, Tim Leatherman va perfectionner son couteau avant de déposer des brevets. Mais le plus dur commence, il essaie de vendre son invention à des sociétés de couteaux, en vain. Que faire ? Finalement, Tim Leatherman décide de produire lui-même son couteau.

Aujourd'hui, 70 pays se l'arrachent. De la pince Micra à la pince Wave, la mieux vendue, les aventuriers et les bricoleurs de tous poils adorent ce couteau auquel jusqu'à 17 outils peuvent s'adapter, de la scie au jeu de tournevis en passant par la lime ou un tool-adapter verrouillable.

Fiat Tim Leatherman
« Mais il avait des fonctionnalités limitées. J'aurai désespérément voulu avoir une paire de pinces. Nous logions dans des hôtels de petit budget et nos chambres avaient également besoin de réparations. Lorsque nous sommes arrivés à Téhéran, j'ai commencé à dessiner un couteau de poche avec une pince. » Tim Leatherman

Depuis peu, la "jet set" l'a même adopté. Hermès lui a conçu un étui luxueux en cuir. Deux décennies plus tard, 25 millions d'outils dûment estampillés circulent de par le monde. En France, 60 000 exemplaires se vendent chez Décathlon, au Vieux Campeur ou dans les Concept Stores branchés, et trônent à la ceinture des militaires. Séduite par la garantie de 25 ans, l'armée l'a plébiscitée et s'en déclare fort satisfaite.